Pourquoi demander un acompte ?

Demander un acompte

Demander un acompte s’avère être un moyen efficace pour maîtriser ses flux de trésorerie et piloter son entreprise. Cependant de nombreux entrepreneurs (free-lance, autoentrepreneur, artisan, profession libérale) n’y pensent pas forcément. Pire, certains n’osent tout simplement pas le demander.

Pourtant quel que soit le type d’activité, les contrats et conditions générales de vente peuvent prévoir le versement d’un acompte.

Acompte définition

Définissons tout d’abord ce qu’est un acompte. Il s’agit d’un premier versement à faire valoir sur l’achat d’un bien ou marchandise, d’un chantier ou d’une prestation. La somme versée est ensuite diminuée de la facture globale. Mais ce n’est pas tout. Le versement d’un acompte n’est pas sans conséquences pour les deux parties que sont l’acheteur et le vendeur. En effet, l’acompte représente un engagement ferme pour les deux parties. Cela signifie que le client est dans l’obligation d’acheter. Il ne peut donc pas se rétracter. Quant au vendeur, cela implique l’obligation d’exécuter la prestation de service ou de fournir le bien.

Si l’une des deux parties se rétracte, elle peut être condamnée à verser des dommages et intérêts. Payer un acompte n’est donc pas anodin dans une relation commerciale.

Demander un acompte à la signature du devis

Il est utile de demander un acompte au client à la signature du devis pour plusieurs raisons.

  • Engager psychologiquement :

Cela permet tout d’abord d’engager psychologiquement et motiver le client dans son acte d’achat. Vous avez en effet rencontré votre client potentiel, écouté ses besoins, pris du temps pour réaliser son devis etc. Toutes ces démarches vous « coûtent » de votre temps et de l’argent avant même d’avoir commencé votre prestation. Il est donc judicieux d’engager votre client autant que vous dans la relation commerciale à venir. Cela représente une marque de confiance et d’engagement pour les deux parties. De plus cela évite que le client puisse changer d’avis au dernier moment, vous laissant avec un retard de chiffre d’affaires sur votre compte de résultat prévisionnel.

  • Limiter les pertes et les risques d’impayés :

Demander un acompte permet de limiter les risques d’impayés. Vous pouvez voir la « qualité » de votre client et de la relation à venir selon sa façon de payer l’acompte. S’il est réfractaire ou que vous devez déjà dépenser une énergie colossale uniquement pour percevoir l’acompte, cela est en général un mauvais présage pour la suite…

  • Mieux gérer une commande importante :

Si vous entamez une commande qui nécessite une avance de main-d’œuvre ou de matériel importante, l’acompte vous aidera à mieux gérer et répartir les risques.

Dans le cas de la réalisation d’un chantier par exemple, le versement d’un acompte peut permettre de couvrir tout ou partie du matériel à acheter. Si vous réaliser une prestation de service comme la création d’un site internet par exemple, l’acompte vous sert à couvrir les premières heures d’installation et de paramétrage du site. Vous fournissez bien ensuite la totalité du site et les accès uniquement lorsque le client a payé intégralement.

On voit aisément toute l’utilité de demander à verser un acompte à ses clients.

Définir le montant de l’acompte

Vous définissez le montant souhaité pour le versement de l’acompte. Cela peut être un pourcentage de 10 à 30 % du montant total de la facture voire plus, ou une somme forfaitaire. Vous pouvez fixer ce pourcentage ou la somme forfaitaire dans vos conditions générales de ventes, ou bien proposer une somme d’acompte au cas par cas selon la prestation demandée.

La facture d’acompte

N’oubliez pas ensuite de fournir un reçu et/ou une facture d’acompte à votre client. Cela lui assure que la somme a été effectivement versée.

Le client peut-il récupérer un acompte versé ?

Sauf d’un commun accord, l’acompte n’est pas remboursable. Ni le vendeur, ni le client ne peuvent changer d’avis. Une exception réside toutefois dans le cas où le client a contracté un crédit à la consommation pour son achat. Il a alors la possibilité de se rétracter dans un délai de 3 à 14 jours. Et son acompte est alors remboursable.

En plus d’être bénéfique pour la gestion de la trésorerie, demander un acompte est aussi gage de professionnalisme et de sérieux auprès de votre clientèle. Alors êtes-vous prêt à demander un acompte pour votre prochain devis ?